BIENVENUE SUR LE SITE DE

LAMOTTE-BEUVRON

Ouverture de la Mairie

Lundi - Mardi
Mercredi - Vendredi

9h00 - 12h00 / 13h30 - 17h30

Jeudi

9h00 - 12h00

Samedi

9h30 - 12h00

02 54 88 84 84

AGENDA

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
5
6
9
13
14
15
16
17
20
21
23
24
27
28
29
30

URGENCES

LES ACTUALITÉS

 

Le cabinet du sous-préfet a débuté la réunion en rappelant la crise qu’a connue le département et en expliquant les décisions prises par les services de l’Etat (le déclenchement du plan « Orsec inondations » le 31 mai 2016, la cellule d’information du public du 1er au 6 juin, recensant 10 312 appels reçus, la mobilisation des différents services de l’Etat). La suite de la présentation de la situation a permis d’aborder les points à améliorer suite au retour d’expérience.

C’est ensuite que le Maire est revenu sur ces quelques jours de 2016 qui ont bouleversé Lamotte-Beuvron.  Si la ville et les sinistrés portent encore quelques stigmates de ces inondations, il a rappelé les faits, le 30 mai orage violent avec record de précipitations en 24 heures : 66mm, crue centennale, 148 foyers affectés, 44 logements évacués, 78 personnes relogées et 5 entreprises, commerçants, artisans touchés. Il a ensuite présenté les coûts pour la ville et a rappelé la solidarité que cet événement avait provoqué. En effet les sapeurs-pompiers Lamottois ont pu compter sur les soutiens de ceux d’Yvoy-le-Marron, de Chaumont-sur-Tharonne et de Vouzon, les sinistrés se sont aidés entre eux, des bénévoles sont venus prêter main-forte et les agents communaux n’ont pas ménagé leur peine pour participer. Les aides financières ont été versées au début du mois de juillet aux sinistrés, et les travaux de nettoyage, de destruction du barrage du Beuvron ont été réalisés dans l’été.

Après ce rappel des faits le public a pu poser des questions : Quels gros travaux vont être réalisés pour éviter de nouveau ce phénomène. Quand commenceront-ils ? 

Le maire a précisé que des études indispensables étaient en cours et qu’il fallait attendre le résultat pour commencer. Il est envisagé de réaliser un merlon à proximité de l’écluse de Beauval.

Les habitants du chemin de Maisonfort ont abordé l’entretien de ce dernier, couteux et difficile à réaliser. La responsable de la Direction Départementale des Territoires a précisé que l’entretien des berges incombe aux propriétaires riverains. Profitant de l’occasion qui lui était donnée, Pascal Bioulac a annoncé que si tous les propriétaires du chemin de Maisonfort approuvaient le rachat du chemin à l’euro symbolique par la municipalité, celle-ci réaliserait les travaux nécessaires à son entretien.

 

Consultez le power point de la réunion publique