BIENVENUE SUR LE SITE DE

LAMOTTE-BEUVRON

Ouverture de la Mairie

Lundi - Mardi
Mercredi - Vendredi

9h00 - 12h00 / 13h30 - 17h30

Jeudi

9h00 - 12h00

Samedi

9h30 - 12h00

02 54 88 84 84

AGENDA

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

URGENCES

Un contrat de prestation entre le refuge de Salbris et la Ville de Lamotte-Beuvron a été signé.
Dans le cas de la récupération d’un animal perdu, la Police Rurale dotée d’un lecteur de puces tente d’identifier le propriétaire de l’animal. Le propriétaire identifié est tenu de récupérer son animal pendant les heures d’ouverture de la Mairie. Il doit s’acquitter des frais d’hébergement et de nourriture qui s’élèvent à 50 € par jour (tarif au 01/01/2015).

Dans le cas où le propriétaire de l’animal n’est pas identifiable, celui-ci est remis au refuge animalier de Salbris.

Si vous avez perdu votre animal, veuillez le signaler à la Police Rurale 02 54 83 02 58 qui vous guidera dans vos démarches.

Une pièce d'identité et le certificat d'identification de l'animal vous seront demandés.

RAPPEL

Chien en divagation

Est considéré comme en état de divagation, tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde d'un troupeau, s'il n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou est éloigné du propriétaire ou de la personne qui en est responsable, d'une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct est en état de divagation.

Chat en divagation

Est en divagation, un chat non identifié et à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui.

La non-reprise de l’animal par son propriétaire constitue un abandon réprimé par l’article 521-1 du Code Pénal. Le contrevenant est passible d’une amende de 30 000 € et de 2 ans d’emprisonnement.